Vous avez déjà suivi plusieurs régimes mais toujours repris du poids ? Vous ne parvenez pas à maigrir malgré vos efforts et une alimentation saine? Vous avez des compulsions sucrée et/ou salées ? Le problème vient peut-être de ce que vous mangez et de comment vous mangez… Mais pas seulement! Les raisons pour lesquelles vous mangez sont également à prendre en compte pour vous permettre de retrouver un poids d’équilibre et de ne pas reprendre ce que vous aurez perdu.

Et si le stress et les émotions étaient la cause?

L’alimentation est un besoin physiologique de base qui permet la gestion de nos ressources internes afin de fonctionner optimalement (homéostasie). Ce processus est géré par deux grands signaux internes qui nous éclairent sur l’état de cet équilibre : la faim physiologique nous indique quand nous avons besoin d’apports alimentaires et la satiété nous permet de stopper ces apports.

kilosMais lorsque nous sommes débordés par le stress ou des émotions difficiles, ces signaux naturels se dérèglent. La faim émotionnelle entre en action. Peu à peu, nous nous déconnectons de nos signaux physiologiques naturels: nous mangeons sans faim, de manière compulsive, et plus selon les besoins de notre corps. Nous sommes irrationnellement attirés par les sucres et aliments gras. Le plaisir disparait et nous ne nous sentons plus rassasiés. Car la faim émotionnelle ne se suffit pas d’aliments. Avec un cercle vicieux dont le surpoids est une des conséquences...

Comment nous reprogrammer pour (re)trouver facilement notre poids d’équilibre?

Les connaissances des neurosciences en matière d’alimentation ainsi que les thérapies cognitives et comportementales (TCC) peuvent vous y aider!

Concernant les troubles du comportement alimentaire, il importe d’agir sur tous les fronts:

  1. Il s’agira d’abord d’identifier les croyances négatives liées à la nourriture et les émotions sous-jacentes aux prises alimentaires afin de pouvoir progressivement modifier le rapport à la nourriture et neutraliser les schémas de pensée d’auto-sabotage
  2. Il faut ensuite réguler le comportement alimentaire par la reprogrammation des signaux dysfonctionnels. Cela passe par un travail sur les sensations alimentaires (faim, satiété, plaisir) afin de les faire revenir au premier plan des comportements liés à la prise de nourriture.
  3. Enfin, un objectif adapté et réaliste doit être mis en place: retrouver le poids d’équilibre qui correspond à nos besoins propres de fonctionnement. L’investigation fonctionnelle des habitudes alimentaires permettra de pouvoir conseiller les modifications de base à adopter pour mettre en place un régime adapté à la physiologie mais également au mode de vie, aux habitudes et comportements. Cette analyse prendra également en compte les troubles éventuels du sommeil et les moyens de les réguler.

Grace à ce processus d’action complet, la perte de poids ne sera pas spectaculaire mais progressive... Elle sera faite sereinement et surtout avec l’assurance de ne pas regrossir.

Actualités

Les émotions dites négatives sont normales et même indipensables à notre bon fonctionnement. La peur ou la colère par exemple visent à nous alerter d’un danger ou d’un dépassement de nos limites. Les émotions nous informent sur nos besoins et sont des signaux d’alarme pour nous inciter à changer de comportement. Vouloir les supprimer est utopique… Le tout est juste d’apprendre à les utiliser au mieux de leur potentialité!

Rendez-vous en ligne

Vous pouvez très facilement fixer un rendez-vous en ligne pour une consultation. Il vous suffit de vous identifier et de choisir le moment qui vous convient le mieux parmi ceux disponibles.