Le burnout peut toucher n’importe qui. Ce ne sont pas les personnes les plus "sensibles" ou"fragiles" qui sont touchées par un burnout; Au contraire, ce sont souvent les personnes les plus dynamiques, motivées, impliquées qui le sont. Celles qui ne savent pas dire non et qu’on croit "invincibles".
Des gens comme tout le monde.

Comment reconnaître un burnout?

Stress et burnout ont de nombreux symptômes en commun, ce qui rend la relation entre les deux syndromes complexe. Néanmoins, de nombreux auteurs s’accordent à dire que le stress est un processus temporaire d’adaptation, contrairement au burnout qui possède un aspect plus durable. Le burnout représente en quelque sorte le stade ultime : au plus le stress persiste et dure, au plus les symptômes s’accumulent pour nous dire qu’il est temps de se prendre en main ou de demander de l’aide à un professionnel. A défaut, à un moment donné et sans prévenir, le corps dira stop et vous obligera à l’écouter: c’est la crise de burnout !

Le burnout n’est pas une dépression!

burnoutLe burnout et la dépression présentent une série de caractéristiques communes. Dans les deux cas, les symptômes dits "dysphoriques" sont prédominants: troubles de l’humeur, fatigue mentale et émotionnelle. Mais le burnout présente souvent 2 autres dimensions qui ne sont pas systématiques avec la dépression: la dépersonnalisation/la prise de distance excessive et la diminution du sentiment d’accomplissement personnel.

La dépression est un trouble de l’humeur général et non spécifique à une sphère de la vie en particulier. Le burnout, quant à lui, constitue une atteinte du bien-être lié à un aspect de sa vie, très souvent en lien avec le travail. Mais pas seulement ! Un burnout peut aussi survenir après un choc émotionnel, un deuil, une grossesse ou simplement une exigence excessive de perfectionnisme...

Lorsque la crise survient, c’est en tout cas qu’il est important de s’arrêter et de faire le point sur les aspects de notre vie qui nous ont menés jusque-là.

Le burnout, une évolution par étapes

Le burn-out évolue par étapes: il s’installe progressivement, même s’il peut donner l’impression de survenir d’un coup. Cet état d’épuisement progressif des ressources peut mettre beaucoup de temps à se développer (des mois, voire des années)… ce qui explique également qu’une longue période soit parfois nécessaire pour s’en rétablir. Il est donc très important de réagir suffisamment rapidement pour ne pas évoluer vers un « burn-out complet » qui peut être très lourd de conséquence sur le plan physique et psychologique.

On distingue 3 grands volets dans cette évolution:

  1. Le premier volet se caractérise par une fatigue intense et diverses manifestations physiques: une fragilité accrue aux infections, des douleurs musculaires, un blocage de dos, des maux de tête persistants... L’individu a l’impression qu’il n’arrive pas à recharger ses batteries (le repos, une nuit de sommeil n’ayant pas ou peu d’effet !). Les difficultés se manifestent aussi sur le plan de la gestion des émotions : parfois incapable d’exprimer la moindre émotion, la personne peut aussi connaître une forte irritabilité, des crises de d’énervement, de colère ou de larmes incontrôlables. Enfin des difficultés d’ordre cognitif commencent à apparaitront: pertes de mémoire, problèmes de concentration, perte du sens des priorités...
  2. Le deuxième volet se caractérise par le désinvestissement de la relation à l’autre.
    La personne n’est plus elle-même et perd sa capacité d’empathie. Elle s’isole de plus en plus socialement et présente des comportements parfois à l’opposé de sa nature habituelle: elle devient froide, distante, méfiante voire cynique à l’égard d’autrui.
  3. Le 3ème volet représente la dimension d’auto-dépréciation. La personne commence à douter d’elle-même et de ses capacités. Elle se dévalorise, se culpabilise et se démotive pour son travail. A ce stade, le risque de développer conjointement une dépression est majeur.

Bloc-notes

Faites le test!

Risquez-vous le burnout dans votre vie professionnelle?

Faire le test

Les 4 règles pour aller mieux

  • Écoutez les signaux de votre corps et de votre esprit: vos plaintes ne sont pas là pour rien.
  • Accordez-vous du temps; vous en avez besoin pour récupérer.
  • Prenez soin de vous-même et surtout, faites-vous plaisir.
  • Ne tardez pas à demander de l’aide si vous sentez que vous êtes arrivé à la limite ou si vous rechutez

Quand chercher de l'aide?

Le burnout est une maladie grave qui, dans de nombreux cas, peut causer des dommages permanents s’il n’est pas traité à temps. Ne laissez pas cela arriver! N’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel compétent.
Et surtout, acceptez de prendre le temps de vous soigner et soyez patients: le corps et l’esprit mettent hélas du temps avant de se remettre.

Rendez-vous en ligne

Vous pouvez très facilement fixer un rendez-vous en ligne pour une consultation. Il vous suffit de vous identifier et de choisir le moment qui vous convient le mieux parmi ceux disponibles.

Prendre rendez-vous